SAMEDI 8 OCTOBRE 2016 à 20h30 à COUSANCE

“BROTHERS”en trio 

Étienne DECONFIN - Piano
Géraud PORTAL - Contrebasse
Philippe MANIEZ - Batterie

BROTHERS c’est au départ la complicité de deux musiciens, Étienne Déconfin et Géraud Portal, qui partagent la musique et les scènes depuis 10ans. C’est aussi l’alchimie précieuse avec le batteur Philippe MANIEZ.

Un répertoire de compositions, se rapprochant très fortement du jazz des années 60 ; on peut y entendre l’influence de la musique de John Coltrane, mais aussi plus précisément des trios du pianiste McCoy Tyner dans les mêmes années 60/70. On peut aussi entendre les influences des grands trios, comme celui de Bill Evans, Ahamad Jamal, Keith Jarrett… Malgré toutes ces références aux grands nom du Jazz, ce trio possède son propre univers, avec la jeunesse et l’énergie de ses protagonistes, mais avec déjà une grande maturité.

Étienne Deconfin, Piano

Il naît en 1990 à Bourges, de parents musiciens, tous deux passionnés de jazz et de musique classique. Il grandit dans un univers musical intense et varié, qui le mène très naturellement à commencer l’étude du piano classique à l’âge de 5 ans. A 13 ans, il arrête les cours de classique et se dirige vers le jazz, attiré par la liberté et l’improvisation. Il s’imprègne alors de musiciens tels que Bill Evans, Michel Petrucciani, Keith Jarrett, John Coltrane, McCoy Tyner ou encore Oscar Peterson.

Il joue dans plusieurs formations jazz entre 2003 et 2005. En 2006, il rencontre Géraud Portal, avec qui il se produit désormais régulièrement. Au cours de l’été 2007, il rencontre le saxophoniste alto Gaël Horellou, le pianiste Jean-Sébastien Simonoviez , le contrebassiste Francois Gallix et le saxophoniste ténor Tony Pagano, dont il serapendant trois ans le pianiste. Depuis 2010, il se produit régulièrement sur les scènes parisiennes, françaises et à l’étranger, aux coté de musiciens tel que Abraham Burton, Gaël Horellou, François Gallix,, Lionel Belmondo, Yoann Serra, Philippe Soirat, Lolo Bellonzi, Jeremy Pelt, Marcus Miller, Alex Han, Antoine Paganotti, Ari Hoenig, Abraham Burton …

Il enregistre plusieurs albums avec le saxophoniste Gaël Horellou, en sextet, en quintet avec Abraham Burton, quartet avec Ari Hoenig. Il va rejoindre Géraud Portal à New-York pour enregistrer avec les musiciens américains Ben Solomon, Kush Abadey, Arnold Lee, dans le projet de Géraud Portal « Fort GreeneStory». En parallèle, toujours avec Géraud Portal, il développe le jazz à Bourges et ses environs, créé l’association « After The Crescent » avec Géraud et des passionnés de jazz. Il s’en suit, entre 2010 et 2013, deux festivals « Terre de Jazz », deux saisons de programmation jazz au théâtre Jacques Cœur de la ville de Bourges.

_____________

 

Géraud Portal, Contrebasse

Né en 1987 à Bourges, Géraud commence l’apprentissage de la musique en autodidacte avec ses frères à l’âge de six ans.
C’est une réelle chance pour lui d’être entouré de deux frères musiciens (piano et batterie) ce qui va le pousser à apprendre à jouer de la basse pour pouvoir jouer avec eux !
A l’adolescence son frère pianiste lui fait découvrir sa collection de disques de Miles Davis, et Géraud est interpellé par le coffret : Miles/Coltrane.
Il décide alors de jouer de la contrebasse.
Entre 2006 et 2009 Géraud va et vient entre Paris et New-York, il y rencontre William Parker avec qui il prend des cours.
Il fait un séjour dans le New Jersey, chez son idole David S.Ware, pour y travailler la musique, et partager son quotidien.
Il revient alors en France avec le sentiment que David S.Ware a touché quelque chose profondément en lui, il a ouvert un courant.
En 2012, Géraud part habiter à Brooklyn chez le contrebassiste Bill Lee, et il rencontre alors les musiciens avec qui il va enregistrer son premier disque en tant que leader : « Fort Greene Story »
On a pu entendre Géraud depuis de nombreuses années avec : Stéphane Belmondo, Gaël Horellou , Boris Blanchet , Ari Hoenig , et récemment avec le prodigieux trompettiste Catalan Félix Rossy.

_____________

Philippe Maniez, Batterie

Né de parents chanteurs lyriques, il prend ses premiers cours de batterie au C.M.A. de St Genis Laval. Par la suite, il étudie à l'ENM de Villeurbanne en batterie jazz ainsi qu'au CRR de Fourvière en percussions classiques; il s'investit en parallèle dans de nombreux projets dans la musique classique, contemporaine ainsi que le jazz. Après avoir reçu son D.E.M. à l'unanimité avec les félicitations du jury en 2010, il part en voyage à L'Université de Californie, Los Angeles, où il étudie la composition, l'histoire du jazz, et participe à de nombreux projets au sein de l'université ainsi que dans ses propres formations. En 2011 il est accepté au CNSMD de Paris dans le département jazz de Riccardo Del Fra, ou il poursuit des études de composition, d'arrangement et d'improvisation. Lors des masterclasses qui y ont lieu, il intègre Danilo Perez ainsi que Eddie Henderson dans ses arrangements pour grand ensemble. Ses professeurs y sont Dré Pallemaerts, François Théberge, Hervé Sellin et Glenn Ferris. Il a également étudié et travaillé avec de nombreux musiciens de renom: Clayton Cameron, Ari Hoenig, Kevin Kanner, Gregory Hutchinson, Walter Smith III, Tamir Hendelman, Kenny Burrell et James Newton. Après avoir reçu sa licence mention 'très bien à l'unanimité' au CNSMDP, il est sélectionné pour le prestigieux programme d'échange "Eujam" lors duquel il étudiera à Copenhague et Berlin lors de son master.

Il s'est produit avec ses groupes dans de nombreuses salles à travers le monde: Walt Disney Hall à Los Angeles, l'ambassade des Etats Unis à Tirana ou encore l'Auditorium de Roma. Amateur de comédies musicales, il se produit à Hollywood dans une production du musical "Rent" ainsi qu'au Théâtre du Châtelet dans "I Was Looking…" de John Adams.

Il anime tous les lundis une jam session au club du 38 Riv, et joue régulièrement à Paris dans les clubs et scènes de jazz: le Sunset/Sunside, le Baiser Salé, le Duc des Lombards, l'Improviste, le Caveau des Légendes, Jazzact, Jazz'Ivry...

En savoir plus : www.etiennedeconfin.com


« Quand le Jazz rencontre Janis Joplin… »

Orchestre Franck TORTILLER

“Janis the Pearl” : Entre 1965 et 1975, la musique pop/rock anglo-saxonne a vu l’émergence de véritables icônes de la musique (Hendrix, les Beatles, Led Zep, Cream, Bob Dylan…). Parmi elles, une seule femme, avec un destin hors norme, imposa sa marque. Pour un musicien de jazz, cette force de l’interprétation est au cœur du travail musical.

C’est dans cet esprit que cet hommage à Joplin s’est naturellement imposé. Loin du pastiche et de l’imitation de ce que pouvait être Janis Joplin, ce programme se veut une création originale, avec des arrangements autour des grands standards tels que Mercedes Benz, Maybe, Move over, etc… et des compositions originales qui témoignent de l’esprit musical de cette époque.

L’orchestre de Franck Tortiller créé en 2001 et labellisé Orchestre National de Jazz de 2005 à 2008, continue depuis, son aventure en grand format. Comme la tradition l’exige, le spectacle continue en hommage à Jacques Mahieux, le chanteur trop tôt disparu et qui en avait inspiré l’écriture. Bref, une soirée à ne pas manquer ! Avec Élisa Ducret.

Franck Tortiller, direction artistique, vibraphone, composition, arrangements,
Élisa Ducret chant, Patrice Héral batterie, voix, électronique,
Yves Torchinsky contrebasse, Jean Gobinet trompette, Anthony Caillet euphonium,
Matthieu Michel trompette, Jean-Louis Pommier trombone, Mathieu Vial-Collet guitare.

En savoir plus : www.francktortiller.com